10 gestes pour préserver et économiser l’eau au quotidien8 min read

10 gestes pour préserver et économiser l’eau au quotidien8 min read

#JournéeMondialeDeL’Eau

En France, nous consommons en moyenne 137 litres d’eau par personne et par jour. Cela fait plus de 49 868 litres par an/personne !

L’eau est un bien précieux car vital, mais avec les années qui passent la qualité et la disponibilité de l’eau s’amenuisent. Comme nous l’avons vu dans notre précédent article sur l’eau et le changement climatique, cette ressource doit être préservée et économisée pour le bien de tous !

Voici quelques gestes du quotidien que vous pouvez appliquer pour préserver l’eau !

1. Faire attention dans la salle de bain

On commence par un geste simple et souvent rabâché. Prenez une douche plutôt qu’un bain. La douche consomme deux à cinq fois moins d’eau qu’un bain (entre 30 et 80 litres en moyenne pour une douche contre 150 litres pour un bain).

On ne le dit jamais assez :  il faut aussi faire attention à couper l’eau lorsque l’on se rase, qu’on se lave les dents ou les mains. En effet, un robinet ouvert, c’est 1.5 litre d’eau écoulée par minute en moyenne. En faisant ce geste très simple, on diminue par deux sa consommation !

2. On optimise ses robinets

Un robinet qui fuit peut dépenser jusqu’à 120 litres d’eau par jour ! Pour cette raison il est indispensable de vérifier l’état de vos robinets (et de votre plomberie en général) régulièrement.

Par ailleurs, un excellent moyen de réduire ses dépenses en eau est d’installer un mitigeur ou un réducteur de débit dans sa douche et sur les robinets ! Ces petits objets sont généralement peu onéreux et faciles à installer à la place de l’embout classique de robinet.

Sans doute plus compliqué à installer mais plutôt radical : on peut mettre chez soi un robinet à pédales, c’est-à-dire un robinet qui fonctionne lorsque l’on appuie sur les pédales avec les pieds et dont le débit est régulé par la pression que notre pied exerce. Cela permet non seulement une performance très écologique du robinet mais cela permet aussi de travailler sans toucher le robinet (hygiénique !).

3. Attention à la chasse d’eau

Plus d’un tiers de la consommation domestique d’eau se trouve dans … les toilettes.

Une chasse d’eau classique tirée équivaut entre 6 et 12 litres d’eau (potable). Lorsque l’on sait qu’un homme sur trois dans le monde n’a pas d’accès à l’eau, on a généralement envie d’utiliser sa chasse d’eau avec plus de parcimonie. On peut équiper ses toilettes d’une chasse à double débit (3 à 6 litres d’eau par chasse tirée) ou d’une éco chasse d’eau (qui stoppe le débit dès que l’on n’appuie plus sur le bouton). En dernier recours : on met simplement un objet volumineux (une brique ou une bouteille remplie de sable/eau/cailloux) dans le réservoir de la chasse pour diminuer le volume d’eau utilisée.

Pensons aussi aux toilettes sèches qui ont la vie dure et qui pourtant sont extrêmement efficaces ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, non, elles ne sentent pas mauvais et sont très pratiques.

4. Nettoyer la maison avec des produits écologiques

Certains produits comme les détergents chimiques, la peinture, des solvants ou lessives ne sont pas absorbés par les stations d’épuration et se retrouvent donc dans les lacs et rivières, engendrant la pollution de ces cours d’eau. Cela perturbe les écosystèmes aquatiques et favorise la prolifération des algues vertes notamment. Au moment de faire les courses, on a deux options : (1) opter pour des produits labellisés « vert » ou (2) acheter de quoi faire ses propres produits (vinaigre ménager, bicarbonate de soude et savon noir).

Produits ménagers verts
Une ribambelle de produits à faible impact écologique se trouvent dans les rayons de grandes surfaces.
Crédits photos: Stéphanie Voyeux pour le blog Dans ma rue – Bordeaux

5. Préférer l’achat de seconde main et les produits recyclés de manière générale

Il faut entre 5 400 et 19 000 litres d’eau pour produire 1 kg de coton, 7 000 à 10 000 litres pour un jean… Inutile d’expliquer pourquoi l’achat de seconde main économise de l’eau ! Et cela ne vaut pas que pour les vêtements : tout ce qui concerne le papier (et donc livres, papier toilette, mouchoirs, sopalin, couches) est sujet à débat. Evidemment, on n’achète pas du papier toilette de seconde main ! En revanche, que ce soit aux toilettes ou pour imprimer quelque chose, on peut opter pour du papier recyclé.

Astuce : Utilisez le recto ET le verso de vos feuilles de papier ! La planète vous remerciera et votre portefeuille aussi.

6. Utiliser correctement la machine à laver

On préférera les lave-linges de classe A qui permettent de réduire la consommation d’eau (50%) et d’électricité (44%) et augmentent la charge de linge par rapport aux lave-linges de catégorie C. On utilise le programme éco plutôt que le classique, on évite de raccourcir les programmes qui sont plus gourmands en eau et électricité et on utilise une lessive écologique !

7. Faire bon usage du lave-vaisselle

Utiliser un lave-vaisselle (10 litres d’eau par lavage) est plus écologique que de faire la vaisselle à la main (42 litres en moyenne), surtout lorsque l’on laisse couler l’eau. En revanche, le lave-vaisselle ne devrait-être utilisé que lorsqu’il est rempli ! Pour cela, il est inutile d’acheter énormément de vaisselle et de devoir attendre quatre jours pour remplir la machine. Il est beaucoup plus malin de choisir une machine à une taille qui vous convient !

8. Au jardin…

Déjà, on n’arrose pas plus que nécessaire, c’est-à-dire ne pas arroser la pelouse en période de pluie (entre septembre et avril, nul besoin d’arroser systématiquement), laisser sécher entre deux arrosages et arroser plutôt le soir pour éviter les pertes dues à l’évaporation.

Ensuite, on opte pour le xéropaysagisme : cela consiste à bien choisir des plantes qui résistent à la chaleur et sont peu gourmandes en eau. On peut également construire l’espace de plantation en étage pour que l’eau de pluie s’écoule entre les plants et finisse dans les sols.

Enfin, il faut faire attention aux produits utilisés : comme pour dans la maison, on n’emploie pas de produits chimiques qui polluent les sols, les nappes phréatiques et parfois même les rivières, les mers et les océans ! Si si, c’est très sérieux, les jardiniers amateurs sont la source de 25 % de la pollution des nappes souterraines. Comme engrais, on utilise donc des déchets organiques (nourriture, branchages, herbe tondue, sécrétions animales…) ; et comme « insecticide » on utilise un jet d’eau pour faire tomber la plupart des insectes des plantes ou, plus complexe, on opte pour la permaculture.

9. On lave la voiture sans eau !

Pour laver la voiture on utilise en moyenne 200L avec l’eau du robinet, 100 à 350 L pour un lavage en rouleau et 50 à 60L pour un lavage à haute pression. Pourtant, il existe aujourd’hui des produits très faciles d’utilisation pour laver sa voiture sans eau à domicile ! Rappelez-vous que ce type d’utilisation de l’eau n’est pas vital et, en été ou en cas de mesures de restrictions d’eau, bannissez cette activité !

10. Récupérer l’eau

Rien ne se jette, tout se transforme ! Pour économiser plusieurs litres d’eau, on peut réutiliser l’eau de rinçage des légumes en plaçant une petite bassine dans le fond de l’évier et arroser le jardin avec. Idem lorsque l’on attend l’eau chaude ! Pensez aussi à l’eau de cuisson qui peut servir comme désherbant naturel au jardin.

Enfin, l’eau de pluie peut être collectée facilement avec l’installation nécessaire et permet d’économiser des centaines de litres d’eau par an ! Elle peut être utilisée pour tout ce qui ne nécessite pas d’eau potable (laver la voiture, nettoyer la maison, faire la lessive) et en plus, elle permet par sa « douceur » l’utilisation de savons naturels à la place de détergents et rend inutile l’usage d’adoucissants chimiques.

Au fait : utiliser l’eau de pluie permet de désengorger les réseaux d’évacuation et ainsi de lutter contre les effets néfastes des inondations !

Sur ce, Nouvelle Vue vous souhaite une belle journée mondiale de l’eau en ce 22 mars 2020 ! Prenez soin de vous et de votre famille, à bientôt !

Sources :

https://www.un.org/fr/observances/water-day

https://www.eau-artois-picardie.fr/education-leau-dossiers-thematiques/gestes-eco-citoyens

https://www.france-libertes.org/fr/10-gestes-faciles-pour-preserver-et-economiser-leau/

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Logo journée mondiale de l'eau
Journée mondiale de l’eau 2020 : l’eau et le changement climatique, 3 enjeux majeurs

Chaque 22 mars depuis 1993, nous célébrons la Journée mondiale de l'eau. Instaurée par les Nations Unies, elle met l'accent...

Fermer