Créer un potager chez soi : c’est si facile !7 min read

Créer un potager chez soi : c’est si facile !7 min read

Pendant le confinement, beaucoup de nos concitoyennes et concitoyens ont découvert ou redécouvert une connexion avec la nature, avec la terre. Pour celles et ceux qui vivent à la campagne ou bénéficient d’un jardin, cela semble logique. Mais même en ville, vous pouvez, grâce aux carrés potagers ou aux jardinières, installer un petit havre de verdure sur votre terrasse ou votre balcon.

Potager : la culture en pot, le meilleur moyen pour débuter

Cultiver des fleurs en pot se fait régulièrement, mais depuis plusieurs années, la culture en pot du potager se développe. Principalement grâce à un outil formidable : le carré potager. Vous pouvez le fabriquer vous-même si vous avez l’âme d’un bricoleur, mais pour les personnes qui souhaitent un résultat rapide et simple, la meilleure solution est d’acheter un carré potager en bois dans un magasin de bricolage ou une jardinerie. Il en existe de plusieurs formes, du modèle basique, à celui à étage (idéal pour les tomates cerises), en passant par ceux aux formes biscornues. Choisissez-le en fonction de plusieurs critères. Premièrement, la taille, car tout dépend de ce que vous souhaitez planter et de la superficie dont vous disposez chez vous. Pour les personnes ayant un jardin, vous pouvez orienter votre choix sur un modèle grand format comme celui-ci.

Crédits Photo : www.paysagistesbretons.com
Crédits Photo : https://www.paysagistesbretons.com

Pour les aromates ou les personnes disposant de moins d’espace, je vous conseille d’investir dans un carré potager sur pied ou une jardinière. Pour la jardinière, vous pouvez la fabriquer à partir d’une cagette, en y incorporant un feutre de paillage ou géotextile à l’intérieur. Voici un exemple de modèle sur pied ci-dessous.

Crédits Photo : www.gammvert.fr
Crédits Photo : http://gammvert.fr

La plantation

Une fois que vous avez le carré potager, installez un lit de billes d’argile ou de gravier dans le fond de votre pot, cela facilitera le drainage. Concernant le terreau, vous pouvez trouver en jardinerie des terreaux « potager » ou « universel » ou « horticole » qui sont composés d’engrais organiques et de compost, qui apporteront les nutriments nécessaires à vos plantes pendant plusieurs semaines. Les tomates, les salades, les radis sont très faciles à trouver et très faciles à cultiver, l’idéal pour démarrer un potager. Il ne reste plus qu’à planter ; pour cela, creusez un trou avec une petite pelle à main, installez le plant et recouvrez de terreau. Pour les salades, arrosez les mottes pour les fractionner plus facilement, ensuite il suffit de faire un petit trou en une ou deux pelletées, de poser le plant et de recouvrir légèrement de terreau. Les salades sont vendues en barquettes de 10 ou 12 plants, qu’il suffit de fractionner, il est très important de ne pas enlever la motte et de planter un plant à chaque fois puis d’arroser en pluie.

Crédits Photo: www.jardin-potager-bio.fr
Crédits Photo : http://jardin-potager-bio.fr

Pour les tomates à présent, faites un trou d’au moins 20 cm de profondeur, trempez la motte et installez le plant au fond du trou. Plantez-le suffisamment profondément, les poils blancs que l’on peut distinguer sur les tiges des tomates se transformeront ainsi en autant de racines prêtes à alimenter et renforcer votre plant. Important ! Vous devez espacer vos plants de tomates d’au moins 40 cm. Une fois que vous avez recouvert le trou, il faut installer le tuteur, de minimum 150 cm, à 5 cm de votre plant. Prenez garde à ne pas abîmer les racines de vos plants au moment de la mise en place du tuteur. La tomate va grimper le long du tuteur et éviter à la tige de se briser, notamment pour les variétés anciennes dont les fruits sont lourds, comme la coeur de bœuf. Une fois la plantation terminée, arrosez copieusement le pied car la tomate est exigeante en eau. Paillez le pied avec de la paille ou des paillettes de chanvre ou de lin.

Crédits Photo: www.youtube.com
Crédits Photo : http://youtube.com

Pour les radis, vous devrez les semer. Creusez un sillon en ligne droite, dispersez les graines de radis à l’intérieur et recouvrez délicatement le trou à l’aide d’un râteau, puis tassez en tapotant le sol avec le dos de votre râteau et arrosez en pluie fine. Et pour les aromates, il suffit de faire un trou et d’y planter la motte, puis de recouvrir.

Crédits Photo: jardinage.ooreka.fr
Crédits Photo : http://jardinage.ooreka.fr

La culture

Au fur et à mesure de sa croissance, il vous faudra attacher avec du raffia votre tomate au tuteur. Très important ! N’arrosez jamais les feuilles des tomates, vous développeriez le mildiou, car la tomate est très sensible aux maladies cryptogamiques. Arrosez régulièrement vos pieds de tomates, le soir de préférence ou tôt le matin, notamment en période de forte chaleur. Lorsqu’il pleut, vous pouvez vaporiser de la bouillie bordelaise (cuivre), en respectant scrupuleusement les consignes du fabricant, sur le feuillage de vos tomates. Autre solution encore plus écologique et naturelle, le purin de prêle. Comme pour la bouillie bordelaise, vous vaporisez à l’aide d’un pulvérisateur le purin de prêle mélangé à de l’eau. Dernier point, il faut enlever les gourmands au cours de la croissance de vos tomates. C’est à dire, toutes les nouvelles ramifications qui apparaîtront durant son développement.

Crédits Photo : jardiland.com
Crédits Photo : http://jardiland.com

Concernant les radis, c’est très simple, il faut arroser tous les jours en pluie, pour favoriser leur croissance d’une part, et éviter qu’ils piquent d’autre part. Lorsque les radis sont sortis de terre, éclaircissez les rangs en enlevant quelques feuilles. Vous favoriserez ainsi la pousse de gros radis en augmentant l’espace entre eux. Pour les salades, il faut arroser régulièrement et je vous conseille de pailler le sol pour éviter que les feuilles ne touchent le terreau. Vous pouvez utiliser des paillettes de lin, de chanvre, de miscanthus, ou de la paille.

N’hésitez pas à apporter de l’engrais organique, comme le guano ou la corne broyée qui nourriront vos plants. Pulvérisez du purin d’ortie ou faites des arrosages à base de purin, cela renforcera les défenses immunitaires de vos plantes et elles seront plus vigoureuses pour faire face aux aléas climatiques.

Crédits Photo : rustica.fr
Crédits Photo : http://rustica.fr
Décoction de purin d’ortie

Ensuite, une fois qu’ils auront bien poussés, vous n’avez plus qu’à récolter et à savourer de bons fruits et légumes et préparer de délicieuses salades cet été. Comptez trois semaines pour les radis de 18 jours, 60 jours pour les salades et jusqu’à septembre pour la production de tomates.

Bon appétit !


Crédits Photo : http://bioconsomacteurs.org

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Julian Brandt, la grande classe !

La Bundesliga vient tout juste de reprendre pour le plaisir d’un grand nombre de fans de football dans le monde....

Fermer