Dortmund assomme Schalke pour la reprise8 min read

Dortmund assomme Schalke pour la reprise8 min read

Dans un match aux conditions spéciales, Dortmund a vite retrouvé ses automatismes et a déroulé face à une bien faible équipe de Schalke dans le 96ème Revierderby (4-0). Brandt et Hazard, omniprésents au milieu de terrain, ont particulièrement été en vue. Avec cette victoire, le Borussia signe une excellente opération en revenant provisoirement à un point du Bayern, leader du championnat, et en reléguant à 3 points son principal poursuivant, Leipzig, accroché sur sa pelouse par Fribourg (1-1). De son côté, Schalke retombe dans ses travers et chute à la 8ème place.

Dortmund (3-4-3) : Bürki – Piszczek, Hummels, Akanji – Hakimi, Delaney (Berardi 68’), Dahoud (Götze 87’), Guerreiro (Schmelzer 87’) – Hazard (Sancho 79’), Haaland, Brandt. 

Schalke (3-4-3) : Schubert – Todibo (Burgstaller 46’), Sané, Nastasic – Kenny, Serdar (Schopf 73’), Mckennie (Becker 87’), Oczipka – Caligiuri (Miranda 76’), Raman (Matondo 46’), Harit. 

Buteurs : Haaland 24’ (1-0), Guerreiro 45’ (2-0),  Hazard 49’ (3-0), Guerreiro 63’ (4-0).

L’image est forte. Monsieur Aytekin vient de siffler la fin du match et les joueurs de Dortmund, sourires aux lèvres, se rassemblent et courent en levant les bras vers la, d’habitude si bouillante, Südtribüne du Westfalenstadion.

Mais cette fois, elle est vide. Comme le reste du stade. Mesures contre le COVID-19 obligeant, le match s’est joué à huis-clos, les remplaçants devaient prendre place à deux sièges d’écart les uns des autres, cinq changements étaient autorisés mais pas de poignée de main entre les deux équipes ni de célébrations de buts collectives.

Et pourtant, il y avait de quoi fêter du côté du Borussia, qui a remporté le derby haut la main, signant ainsi la plus large victoire entre les deux équipes depuis 54 ans. Fini le “Schalke-Komplex” qui régnait sur les précédentes rencontres.

Des absences à foison

Les deux équipes se déplaçaient avec leur lot de blessés. Lucien Favre a dû composer sans Witsel, Can, Zagadou, Schulz et Reus. Sancho, victime de douleurs musculaires, n’a pas pu débuter non plus la rencontre. Alignés dans leur traditionnel 3-4-3, les Jaunes et Noirs ont dû évoluer au milieu de terrain avec Delaney et Dahoud, qui n’avait plus été titulaire depuis novembre 2019. Devant, Brandt et Hazard ont épaulé Haaland. Le jeune américain Giovanni Reyna devait connaître sa première titularisation mais s’est blessé à l’échauffement et a été remplacé par Hazard.

Du côté de Schalke, Wagner a fait sans Stambouli, Mascarell et Kabak, toujours blessés, mais a pu compter sur les retours de Salif Sané, Suat Serdar et Daniel Caligiuri. Aussi organisée en 3-4-3, l’équipe de David Wagner s’est présentée avec le trio offensif Caligiuri – Raman – Harit en attaque. Une attaque particulièrement en difficulté depuis le début de la seconde partie de saison, avec seulement 4 buts inscrits !

Les “Königsblaue” restaient en plus sur 7 matchs sans victoire en Bundesliga.  Il s’agissait donc pour Schalke de se rassurer offensivement et de se relancer dans la course à l’Europe face à son grand rival. Mais l’équipe de David Wagner est complètement passée au travers de son match. 

Dortmund prend l’avantage après un début poussif

Dès les premières minutes du match, on pouvait bien sentir à quel point il était dur pour les deux équipes de se remettre à niveau. Malgré un gros pressing de Schalke au début de la rencontre, les erreurs techniques et approximations se sont rapidement accumulées à l’image de Haaland qui pousse son ballon trop loin après une percée chanceuse (5’) ou d’un tir de Hazard à l’entrée de la surface de réparation complètement raté (7’). Après avoir subi le pressing intense de Schalke lors des 10 premières minutes, les joueurs de Lucien Favre se sont progressivement remis dans le match et ont été les premiers à se montrer réellement dangereux.

Après un corner repoussé par la défense des “Königsblauen”, Brandt centre à nouveau, Haaland récupère le ballon au second poteau, se met en position de tir mais ne trouve que le petit filet de Schubert (24’).

Deux minutes plus tard, c’est au tour de Schalke de faire douter la défense de Dortmund. Akanji repousse maladroitement dans la surface un centre sur Caligiuri, qui enchaîne en tirant à bout portant sur Bürki, auteur d’un bon réflexe (26’). Le match est enfin lancé. Et qui d’autre que le prodige norvégien Erling Haaland, tant en vue avant l’arrêt du championnat, pour ouvrir le score ? Brandt sert d’une magnifique talonnade Hazard sur le côté droit qui centre à ras de terre. Haaland surgit et conclut de près du pied gauche (1-0, 29’). Son 12ème but de la saison en Bundesliga et la 11ème passe décisive de Hazard. Tout semble avoir repris son cours à Dortmund.

Encore sujet à de grands problèmes offensifs, Schalke ne réagit pas et les joueurs de Lucien Favre prennent le jeu de plus en plus à leur compte. Hakimi s’échappe sur le côté droit et centre en retrait pour l’autre latéral, Guerreiro, qui rate totalement sa frappe (36’). Mais l’ex-lorientais se rattrape dix minutes plus tard. Bien pressé par Haaland, Schubert rate totalement sa relance qui atterrit dans les pieds de Dahoud. Le milieu de terrain remet pour Brandt qui attend astucieusement le dédoublement de Guerreiro pour le servir dans sa course. Lancé à gauche de la surface, le portugais croise sa frappe et trompe Schubert juste avant la pause (2-0, 45’).

Dortmund a donc fait le break en première mi-temps sans pousser, profitant des attaques inoffensives de Schalke et de leur bloc coupé en deux pour faire la différence en contre-attaques. Très justes techniquement, les joueurs de Lucien Favre ont vite retrouvé leurs automatismes.

Le Borussia déroule en seconde période

Malgré deux changements côté Schalke avec les entrées de Matondo et de Burgstaller, la seconde période débute comme elle a fini pour les joueurs de David Wagner : en concédant un but. Caligiuri perd le ballon au milieu de terrain, Haaland, bien que taclé par Sané, sert de point d’appui à Brandt qui s’en va défier la défense morcelée de Schalke. L’allemand sert très intelligemment Hazard qui, à l’entrée de la surface de réparation, reprend instantanément le ballon. Schubert ne bouge pas et doit aller chercher le cuir pour la troisième fois au fond de ses filets (3-0, 48’).

Dortmund a ensuite continué de dérouler. Sur un long dégagement de Bürki, Haaland remise de la tête sur Brandt qui décale le jeu à gauche sur Guerreiro, le portugais repique dans l’axe, joue le une-deux avec Haaland, se retrouve seul face à Schubert et ajuste le portier allemand d’un joli extérieur en pleine lucarne (4-0, 63ème). La défense de Schalke est dépassée et Dortmund enfonce le clou.

Dans une forme olympique, Brandt et Hazard ont brillé sur l’ensemble de la rencontre. L’allemand, techniquement au-dessus, est impliqué sur les quatre buts tandis que Hazard n’aura cessé de faire du mal aux défenseurs de Schalke, multipliant les décrochages et les changements de rythme.

A l’image des maux offensifs de Schalke, la seule réelle occasion des “Königsblauen” reste sur coup de pied arrêté. Sur un corner, Sané envoie le ballon de la tête juste au-dessus de la transversale de Bürki (75’). La fin de match se déroule paisiblement pour Dortmund qui temporise et contrôle la rencontre. Seul petit nuage sombre dans le ciel bleu de Dortmund : la sortie sur blessure de Hazard suite à un coup au mollet. Une sortie qui aura néanmoins eu le mérite de faire entrer Jadon Sancho sur la pelouse, après avoir été écarté en raison de plusieurs douleurs musculaires. Du côté de Schalke, seul Harit aura été remuant en attaque, provoquant de nombreuses fautes mais étant trop souvent sans solutions. 

Si Dortmund a parfaitement renoué avec ses ambitions de titre, Schalke a replongé et la course à l’Europe s’annonce d’ores et déjà compliquée pour l’équipe de David Wagner. Lors de la prochaine journée, le Borussia se déplacera sur la pelouse d’un autre candidat à l’Europe, Wolfsburg, tandis que Schalke devra se rassurer à domicile face à Augsburg.

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Analyse : Leipzig déjà freiné par Fribourg

C'est un petit hold-up qui a eu lieu cet après-midi dans la Saxe, puisque le RB Leipzig a du se...

Fermer