En tête-à-tête avec Mona Chollet (1/3) : Sorcières4 min read

En tête-à-tête avec Mona Chollet (1/3) : Sorcières4 min read

De tous les essais féministes, certains ne se présentent plus tant ils ont connu un énorme succès. C’est le cas de Sorcières de Mona Chollet.

Paru fin 2018, cet essai s’est imposé de manière unanime dans la littérature féministe.

Les chasses aux sorcières : quand la misogynie atteint des sommets

Si les chasses aux sorcières sont terminées depuis des siècles – et qu’elles n’ont pas eu lieu au Môyen-Age mais lors de la Renaissance -, ce mot demeure à connotation négative. (Pour des visites féministes géniales sur ce thème).

Mona Chollet montre comment ces femmes qui n’entraient pas dans les rangs ont été stigmatisées, qualifiées de sorcières et ont connu un destin funeste.

Selon l’autrice, les femmes victimes de ces chasses sanglantes étaient des femmes qui posaient problème en raison de leur indépendance. Elles étaient guérisseuses, elles avortaient, elles étaient célibataires. Elles étaient hors-normes.

“La sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations.”

Il s’agit de femmes qui vivent pour elles-mêmes et qui ne se définissent pas par rapport aux autres.

L’autrice établit un parallèle avec notre époque en démontrant à travers trois représentations de la femme que la “bonne manière d’être une femme est encore balisée“.

Qui sont les sorcières modernes?

Dans Sorcières, Mona Chollet ne propose pas seulement un essai sur les sorcières au sens strict.

Dès l’introduction, où elle rappelle les faits historiques sur la figure de la sorcière, l’autrice explique que “sorcière” peut être le synonyme de “femme“.

Elle explique que la figure de la sorcière n’a pas totalement disparu : la suite de l’essai vise des sorcières d’aujourd’hui, des sorcières dites modernes. Il s’agit de femmes qui subissent encore à notre époque une oppression et une grande stigmatisation.

Ces femmes entrent notamment dans trois catégories : la femme indépendante, la femme non-mère et la femme âgée.

Mona Chollet nous livre sa réflexion sur ces femmes qui ont décidé de mener leur vie hors des carcans de la société, hors de cette logique patriarcale qui nous façonne.

Comment ces femmes sont-elles perçues ? Que vivent-elles au quotidien ? Qu’est-ce que cela leur coûte de renoncer à être la “bonne femme” ?

C’est en partie ce à quoi répond Sorcières, dont le leitmotiv est extrêmement puissant : il y a plusieurs manières de mener sa vie en tant que femme.

Etre en couple, avoir des enfants ne sont pas une fin en soi.

Prendre de l’âge n’est pas une aberration qu’il faut cacher coûte que coûte.

Sorcières est un puissant essai qui décortique avec intelligence toutes les idées reçues et les pressions que subissent quotidiennement les femmes pour correspondre à un idéal, façonné de toute pièce par la société.

“Aujourd’hui, l’indépendance des femmes, même quand elle est possible juridiquement et matériellement, continue de susciter un scepticisme général.”

Les femmes et la nature : le rapport guerrier

Sorcières est une réflexion sur les femmes elles-mêmes et sur l’importance de ne plus les condamner à un chemin de vie tracé.

L’essai s’attache à dénoncer le rapport guerrier développé tant à l’égard des femmes que de la nature.

Nombre de métaphores ont longtemps comparé la nature à une femme, au besoin de la protéger tant elle est importante pour la société entière.

Mona Chollet va démontrer qu’au fil des années, les hommes se sont emparés de la science et ont imposé leurs conceptions sur la nature.

De plus, elle dénonce également la construction de la médecine et le sexisme de ses praticiens, qui ont conduit à banaliser de nombreuses pratiques médicales qui constituent en réalité des aberrations et des violences graves faites aux femmes.

Des violences bien trop souvent minimisées et oubliées.

“Le monde doit être mis sans dessus-dessous.”

Une ode à l’émancipation féminine

Si Sorcières a été lu des millions de fois, c’est parce que la réflexion menée par Mona Chollet fait sens. Chaque mot retentit en nous, chaque développement fait écho.

Sa démonstration est limpide, éloquente.

Elle appelle à une émancipation féminine, tant sur le plan moral que physique. Il faut sortir des idéaux féminins pré-conçus, refuser d’être assigné.e à un rôle, dénoncer les violences subies par tant de femmes, se réapproprier son corps.

Elle est une ode à la construction de soi, pour soi.

Sorcières est un essai féministe qui propose une réflexion et invite au débat.

Il insuffle un vent de liberté pour toutes les femmes.

Si vous souhaitez me suivre également sur Instagram, retrouvez moi sur @feministahnv

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Escape from Tarkov : le FPS idéal ?

Récemment auréolé d'une version 0.12 aux petits oignons, Escape from Tarkov est au centre de l'attention de la communauté des...

Fermer