Haaland sauve Dortmund à Düsseldorf7 min read

Haaland sauve Dortmund à Düsseldorf7 min read

Longtemps malmenés par une valeureuse équipe du Fortuna, les joueurs de Lucien Favre se sont imposés à la dernière seconde grâce à un coup de tête de l’inévitable Haaland, qui signait son retour de blessure. Une défaite cruelle pour Düsseldorf qui reste barragiste mais qui permet au BVB de conforter sa deuxième place et de maintenir son poursuivant Leipzig à 4 points derrière.

C’est un petit hold-up qui a eu lieu cet après-midi sur la pelouse de la Merkur Spiel-Arena. Les coéquipiers d’Erling Haaland, pourtant auteurs d’une prestation bien pauvre, s’en sont finalement extrêmement bien sortis. Düsseldorf, qui restait sur une série de 4 matchs sans défaite à domicile, s’est pourtant bien battu mais a terriblement manqué de réalisme en trouvant notamment deux fois les poteaux de Bürki en seconde période. Les joueurs du Fortuna portaient d’ailleurs un maillot spécial, entièrement blanc, et un blason revisité à l’occasion de l’anniversaire des 125 ans du club. 

Pour ce derby, Lucien Favre a pu compter sur le retour de suspension de Mats Hummels, qui a été excellent à la relance, ainsi que de celui de Haaland qui revenait tout juste de blessure. Le technicien suisse a préféré ne pas prendre de risque et a laissé le norvégien débuter sur le banc. Un match aussi spécial pour Piszczek puisqu’il représente tout simplement le 250ème match en Bundesliga du défenseur ! A Dortmund, seuls Schmelzer et Hummels ont fait mieux avec 257 et 253 matchs.

Du côté de Düsseldorf, Uwe Rösler avait surpris en laissant sur le banc son attaquant phare, Rouwen Hennings, et en lui préférant le turc Kenan Karaman. Auteur pourtant de 14 buts en Bundesliga, dont il est le quatrième meilleur buteur cette saison, Hennings est tout de même rentré en jeu à la fin du match, provoquant plusieurs situations intéressantes. 

Compo Düsseldorf (3-5-2) : Kastenmeier – Ayhan, Hoffmann, Giesselmann – Zimmermann, Sobottka, Stöger, Berisha, Suttner – Karaman, Thommy.

Compo Dortmund (3-4-3) : Bürki – Piszczek, Hummels, Akanji – Hakimi, Can, Witsel, Guerreiro – Sancho, Brandt, Hazard.

Buteur : Haaland 90’+5

Le Borussia Dortmund en panne d’inspiration en première période

Face à une équipe de Düsseldorf très dense au milieu et retranchée dans sa propre moitié de terrain, les Jaunes et Noirs ont peiné à se montrer dangereux. Malgré la présence d’un bon nombre de joueurs techniques, Dortmund a manqué de créativité pour mettre en difficulté la défense du Fortuna. La plus grosse occasion de la première période reste néanmoins du côté des hommes de Lucien Favre. Suite à un corner de Düsseldorf repoussé, les Jaunes et Noirs enclenchent un contre super-rapide. Sancho sert idéalement Hakimi complètement seul plein axe. Le latéral marocain arrive devant Kastenmeier mais perd son duel face au portier allemand qui maintient Düsseldorf en vie (18’).

Aligné en faux-neuf à la pointe de l’attaque, c’est Julian Brandt qui a posé le plus de problèmes aux défenseurs allemands en première période, décrochant sans cesse vers Hazard ou Sancho. Et c’est de lui que sont venues les deux seules autres occasions de la première période. Sancho dévie intelligemment une passe éclaire de Hakimi sur Brandt, qui, gêné par le retour d’un défenseur, pousse trop loin son ballon et n’arrive pas à contourner Kastenmeier (24’). Cinq minutes plus tard, les joueurs de Lucien Favre combinent bien dans la surface de réparation du Fortuna et Brandt, trouvé en position de tir, bute une nouvelle fois sur Kastenmeier qui bloque le ballon de ses bras (29’). A la mi-temps, le spectacle proposé est bien triste avec seulement deux tirs cadrés, très peu de grosses situations de but et de nombreux déchets techniques des deux côtés.

Düsseldorf fait douter le BVB

Mais les joueurs du Fortuna reviennent avec de nouvelles intentions dès le début de la seconde période. Il ne faut pas plus de cinq minutes pour qu’ils tirent pour la première fois du match. Mais Karaman voit son tir à l’intérieur de la surface de réparation contré (50’). C’est au tour ensuite du virevoltant Erik Thommy de se montrer. Le jeune allemand, très en vue, signe le premier tir cadré de Düsseldorf mais qui finit dans les bras de Bürki. De plus en plus en confiance, le Fortuna enchaîne les situations et n’est pas loin d’ouvrir le score mais Bürki repousse une nouvelle fois un tir de Sobottka. Alors que les joueurs de Düsseldorf réclament une faute au préalable sur Thommy, ceux du BVB partent rapidement en contre à la suite de l’arrêt de Bürki. Le ballon arrive sur Haaland qui se fait contrer à l’entrée de la surface de réparation mais le ballon retombe sur Guerreiro qui reprend spontanément d’une magnifique volée qui trompe Kastenmeier. C’est la douche froide pour Düsseldorf. Mais l’arbitre annule le but avec l’aide de la VAR. Une décision sévère, le ballon avait rebondi sur le haut de l’épaule de Guerreiro avant sa reprise de volée. 

L’émotion passée, le jeu retombe dans ses travers et il faut attendre les dix dernières minutes pour voir à nouveau des occasions et encore une fois, c’est Düsseldorf qui est à la baguette en trouvant deux fois les poteaux adverses par l’intermédiaire de Steven Srkzybski. Six minutes après son entrée en jeu, l’attaquant trouve d’une frappe à ras de terre aux vingt mètres le poteau droit de Bürki (82’). Puis, lancé seul dans le dos de la défense du BVB, le malheureux Srkzybski se présente seul face au portier suisse mais ne trouve que le poteau extérieur (90’+1). 

Haaland, l’éternel joker

Autant de malchance que Düsseldorf finit par payer cash. Sur l’ultime action du match, Akanji enroule un centre du droit et trouve Haaland dans une marée de joueurs qui propulse le ballon de la tête au fond des filets. Abattus, les joueurs de Düsseldorf s’écroulent… tout comme Favre qui se blesse en célébrant le but de son attaquant. 

Entré en jeu à la demi-heure de jeu, en remplacement de Witsel, Haaland prouve une nouvelle fois ses qualités de joker mais aussi sa volonté de gagner à toute épreuve. Le norvégien est devenu, à égalité avec Nils Petersen en 2014-2015, le joueur ayant inscrit le plus but en entrant en jeu lors d’une phase retour de Bundesliga.


Dortmund signe grâce à son norvégien une victoire bien importante, mais c’est aussi une défaite cruelle pour Düsseldorf qui n’a pas démérité. Il faudra montrer bien plus si les joueurs de Lucien Favre veulent conserver leur deuxième place jusqu’à la fin de la saison. Surtout qu’après la réception de Mayence, le BVB se déplacera sur la pelouse de son principal poursuivant, Leipzig… Du côté de Düsseldorf, l’avenir s’assombrit. Le Fortuna rate l’occasion de quitter la place de barragiste et se retrouve à 3 points de Mayence, qui a un match de retard. D’autant plus que les hommes d’Uwe Rösler devront se déplacer sur la pelouse de Leipzig lors du prochain match… Une rencontre qui pourrait bien être décisive pour l’avenir du club en Bundesliga.


Crédits photo de couverture : Steffen Flor – Wikipédia – Attribution-ShareAlike 4.0 International (CC BY-SA 4.0)

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Read previous post:
Le réveil de Leon Goretzka

Il est l'un des Bavarois les plus en vue depuis la reprise du championnat. Discret depuis son arrivée à l'été...

Close