Les ambitions d’Hoffenheim pour la reprise de la Bundesliga ?8 min read

Les ambitions d’Hoffenheim pour la reprise de la Bundesliga ?8 min read

Pendant l’été, la petite ville d’Hoffenheim a été le théâtre de la fin d’un cycle orchestré par Nagelsmann. Après six mois sur le banc, le nouveau coach Alfred Schreuder a été interrompu par la crise du coronavirus. Que peut-on retenir de cette première partie de saison, et surtout comment s’annonce le futur du TSG Hoffenheim à l’aube de la reprise du championnat ?

Un nouveau cycle

Après de magnifiques années avec Julian Nagelsmann, où Hoffenheim avait accédé aux premières qualifications européennes du club, la dernière saison du tacticien allemand a été un peu plus compliquée et le moment était venu de tourner la page. Pendant l’été 2019, Nagelsmann rejoint Leipzig avec dans ses pas les départs de Schulz, Demirbay, Amiri, Grifo et Joelinton qui permettent d’engranger 121 millions d’euros. Cet argent sert à un recrutement de qualité ciblant des jeunes joueurs à fort potentiel comme Skov, Bebou, Samassékou. Le club cible aussi des joueurs d’expérience et rapatrie Sebastian Rudy en prêt. La tache de lancer un nouveau cycle revient à Alfred Schreuder, alors entraîneur-adjoint de l’Ajax Amsterdam qui réalise une campagne européenne magnifique pleine d’insouciance. Schreuder avait déjà été entraîneur-adjoint du TSG Hoffenheim et le choix semble assez logique dans la continuité du projet.

Alfred Schreuder en conférence de presse d’avant match © TSG Hoffenheim

Avant l’arrêt de la Bundesliga

Les débuts ont été compliqués et il a fallu attendre le 5 octobre 2019 pour qu’Hoffenheim lance sa saison avec un déplacement en terre bavaroise. Ceci en remportant le premier match de son histoire à München contre le Bayern avec un doublé inattendu d’une recrue : Sargis Adamyan. Cette victoire a lancé une superbe série de six victoires ; depuis, les résultats sont très inconstants et souvent décevants. Malgré ses difficultés, Hoffenheim est resté dans la course à l’Europe et ne compte que deux points de retard sur la sixième place sachant que la crise sanitaire liée au coronavirus a arrêté la Bundesliga à neuf journées de la fin.

Les matchs joués ont donné des motifs de satisfaction, on peut apercevoir une équipe avec du caractère comme lors de la victoire contre Dortmund où Hoffenheim retourne le match dans le dernier quart d’heure après avoir été mené. Un autre point fort d’Hoffenheim est la montée en puissance des jeunes qu’on voit beaucoup plus qu’au début de saison. Des joueurs comme Skov, Bebou, Akpoguma, Bruun Larsen, Posch et surtout Baumgartner vont avoir un grand rôle dans les futures performances du TSG Hoffenheim.

© Alexander Scheuber

La fin de la saison ?

Alors que le championnat allemand va bientôt reprendre, neuf matchs vont déterminer le futur du club. Le fait de reprendre est une opportunité à ne pas rater pour le coach qui pourrait permettre à son club d’atteindre à nouveau l’Europe !

Avant la crise, la dynamique d’Hoffenheim était mauvaise avec deux points sur les cinq derniers matchs dont une déroute à domicile contre le Bayern au terme d’un match très agité. Il faut vite repartir de l’avant et le calendrier semble propice à une course à l’Europe passionnante où Hoffenheim aura la possibilité de tirer son épingle du jeu. Le sort d’Hoffenheim, bien qu’éliminé, dépend aussi de la DFB Pokal, il faudrait que le Bayern München ou Leverkusen remportent la compétition. Dans ce cas là, le sixième est directement qualifié en phase de groupes alors que le septième passe par les barrages.

Il est difficile de pronostiquer la suite de la Bundesliga tant les résultats à venir semblent voués a être perturbés par des paramètres qu’on ne peut contrôler. Mais en mettant de côté les spéculations, on peut se pencher sur le calendrier et les concurrents d’Hoffenheim.

Calendrier et histoire

Il reste neuf journées pour terminer la Bundesliga et la reprise va être cruciale. Il faut lancer une série positive successivement contre le Hertha Berlin, Paderborn, Köln, Mainz et le Fortuna Düsseldorf. Il est compliqué de pronostiquer des résultats mais ces rencontres restent accessibles et Hoffenheim doit prendre le maximum de points en évitant les erreurs de parcours.

Après ces matchs, on verra sans doute plus clairement quels candidats à l’Europe seront encore là. Il restera quatre matchs pour les départager. Le sprint final commencera par la réception de Leipzig et le retour de Julian Nagelsmann chez lui. Il faudra prendre des points contre Augsburg et l’Union Berlin pour se mettre à l’abri car si il y a encore des choses à jouer, la dernière journée sera au Westfallenstadion pour un ultime choc contre le Borussia Dortmund.

Affronter Dortmund en clôture réussit souvent à Hoffenheim. Lors de la saison 2012/13, Hoffenheim a vécu un des matchs les plus passionnants de l’histoire de la Bundesliga. Une victoire est nécessaire pour rester en Bundesliga mais le Borussia Dortmund prend les devants grâce à Lewandowski après seulement cinq minutes de jeu. Hoffenheim revient en fin de match avec un doublé de Sejad Salihovic. Alors qu’il ne reste plus que quelques secondes avant la victoire, une frappe de loin égalise pour Dortmund et envoie Hoffenheim en 2.Bundesliga. Après des négociations véhémentes entre les joueurs et l’arbitre, le corps arbitral se rend compte que Lewandowski gène l’action en étant hors-jeu et invalide le but, ce qui ramène Hoffenheim en première division. Il restera un barrage après ce match, qu’Hoffenheim remportera contre Kaiserslautern.

Il y a deux ans, les deux clubs se sont retrouvés lors de l’ultime journée. Une victoire 3-1 a permis à Hoffenheim de prendre la place de Dortmund sur le podium et d’atteindre la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire.

Célébration après la victoire à Dortmund. Crédit : TSG Hoffenheim

Les concurrents

classement fm

La course à l’Europa League se dispute entre quatre clubs principaux mais d’autres prétendants risquent de rejoindre la course. Cette liste peut être complétée étant donné qu’on retrouve d’autres clubs avec des points similaires.

FC Schalke 04 : Avec 37 points, le club de la Ruhr se positionne en première position pour l’Europa League. Le Revierderby de la reprise sera leur match le plus important même si sur leurs cinq derniers matchs, ils affronteront quatre fois des clubs en position d’obtenir une place européenne qui sont l’Union Berlin, Leverkusen, Wolfsburg, Freiburg.

VfL Wolfsburg : Seulement un point de retard sur Schalke et le meilleur goal-average des prétendants à l’Europe, le VfL a aussi sa carte à jouer même si le calendrier ne leur fait pas de cadeau. Ils affronteront Dortmund, Leverkusen, Mönchengladbach, Schalke et le Bayern pour ne citer qu’eux.

SC Freiburg : Une équipe séduisante cette saison qui s’essouffle un peu mais reste dans la course à l’Europe avec 36 points soit autant que Wolfsburg. Les joueurs devront faire des résultats contre des grosses écuries à commencer par Leipzig dès ce week-end.

1.FC Köln : Les Kölner poursuivent leur remontée au classement entamée depuis décembre avec huit victoires en onze matchs. Leur présence aussi haut peut sembler être une surprise après leur promotion, pourtant ils peuvent faire encore mieux. Le calendrier semble abordable avec des duels intéressants contre Hoffenheim ou l’Union Berlin. Mais le Effzeh compte cinq points de retard sur Schalke et chaque erreur pourra être fatale.

Union Berlin : On ne s’attendait pas à les voir aussi haut mais l’équipe de la capitale peut espérer quelque chose de cette fin de saison même si ça sera très compliqué avec sept points de retard. L’équipe portée par Trimmel aura un calendrier compliqué et commencera par la réception du Bayern München.

La majorité de ces formations vont s’affronter et cette course à l’Europe promet beaucoup de suspense, en espérant que la proximité au classement se poursuive le plus longtemps possible.

Et après ?

Il est encore bien trop tôt pour tirer des conclusions sur cette saison. Les remarques et les critiques à l’encontre des joueurs ou du staff n’auront que peu d’impact tant les conditions de cette saison ont été particulières.

Une des seules garantie que l’on a, c’est qu’une qualification en Europe conditionnerait la prochaine saison et permettrait sans doute un recrutement plus satisfaisant. Une qualification serait très bénéfique pour le club, mais il ne faut pas griller les étapes et laisser le temps à Schreuder et à ses jeunes. Quelque soit le résultat de cette saison, il faudra s’appuyer sur les motifs de satisfaction et continuer à développer le projet d’Hoffenheim.

La Bundesliga est enfin de retour et cette course à l’Europe est une des attractions de cette fin de saison. Schreuder va-t-il réussir à transcender son équipe pour qu’elle retourne en compétition européenne?

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Recomercredi : chantons pour fêter le déconfinement

Pour ce mercredi, on vous propose une sélection de cinq comédies musicales, afin de fêter le déconfinement en chanson !

Fermer