Kai Havertz : le prodige allemand3 min read

Kai Havertz : le prodige allemand3 min read

Et si le petit prince allemand était le feuilleton de l’été ? En effet, né à Aachen (Aix-la-Chapelle) en 1999, il attise les convoitises des cadors européens.

Pour ce qui est de son parcours en club, peu de lignes y seront consacrées. Sa carrière commence en 2003 – Kai n’est alors âgé que de 4 ans – dans le club d’Alemannia Mariadorf. En 2009, il rejoint le club de sa ville, l’Alemannia Aachen pour n’y rester qu’un an. Et rejoint ensuite le Bayer Leverkusen pour compléter sa formation de jeune joueur.

C’est en 2016 que les choses deviennent sérieuses pour le jeune allemand. En effet, il signe un contrat professionnel sur le long terme. Un mois après la signature de son contrat, il est présent dans la liste de l’équipe A, mais ne joue pas. Il faut attendre le 15 octobre pour qu’il puisse fouler les pelouses de Bundesliga. Mais il ne joue qu’une dizaine de secondes face au Werder Bremen (défaite 2-1 du Bayer). Il devient alors le plus jeune joueur du club en Bundesliga. Etant censé être dans les équipes de jeunes, au cours de sa première saison en club, il totalise 24 matches joués dont 15 en étant titulaire. Et il ouvre son compteur but le 2 avril 2017 lors du 3-3 contre le VfL Wolfsburg. Avec ce but, il remplace Julian Brandt comme plus jeune buteur de l’histoire du club. Il va aussi porter son compteur de passes décisives à 6, ce qui est loin d’être mauvais pour un jeune de 17 ans. Roger Schmidt a ainsi réussi à l’installer petit à petit dans son 11, avant de se faire limoger au milieu de la première saison de la pépite.

Crédits : forum.soccermanager.com      

Pour ce qui est de la Nationalmannschaft (sélection allemande), il gravit a vitesse grand V, les échelons. En septembre 2018, il fait sa première apparition sous les ordres de Joachim Löw lors d’un match nul face à l’Argentine (2-2).

Au fur et à mesure que le petit prince allemand hisse son niveau de jeu et s’impose dans cette équipe du Bayer, d’autres clubs commencent à se pencher sur le n°29 du Bayer. Et notamment l’ogre bavarois, j’ai nommé le Bayern Munich. Si le Bayern s’était déjà penché sur Julian Brandt pour remplacer le duo « Robbery – Ribéry & Robben », celui-ci a préféré rester dans le coin, c’est-à-dire au BVB. Cette fois-ci, le Bayern n’a pas envie de se laisser doubler par son concurrent direct. Et cet amour a l’air réciproque. En effet selon Sky Sport, Havertz aurait déjà choisi de rejoindre le Bayern Munich lors de l’été 2020.

Une liste de prétendants qui devrait s’allonger à la vue de la saison 2019-2020 que Kai Havertz est en train de réaliser. Pour un total de 23 matches joués (23 titularisations), il a fait trembler les filets à 8 reprises et délivré 5 passes décisives. Des stats qui sont loin d’être figées puisque la Bundesliga reprend après cet épisode de suspension du championnat, lié au Covid-19.

Crédits : Sportbuzzer

Après la reprise de la Bundesliga, et une victoire 4-1 sur la pelouse du Werder Bremen, son entraineur Peter BOSZ a déclaré en conférence de presse que Kai Havertz “pouvait faire beaucoup mieux“.

Donc la question que tout le monde se pose est : jusqu’où ira Kai Havertz ? Fait-il partie d’une génération allemande dorée qui se verra sacrée Championne du Monde en 2022 ou 2026 ?

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
En tête-à-tête avec Mona Chollet (1/3) : Sorcières

De tous les essais féministes, certains ne se présentent plus tant ils ont connu un énorme succès. C'est le cas...

Fermer