Objectif août – Wolfsburg et Francfort en ballottage défavorable (1/4)9 min read

Objectif août – Wolfsburg et Francfort en ballottage défavorable (1/4)9 min read

Crédits photo de couverture : Br’er Rabbitons – Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé (CC BY-SA 3.0)

_________

Pour le plus grand plaisir des fans de football, le mois d’août prochain s’annonce particulièrement riche en émotions, avec le dénouement de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa.

Trois équipes allemandes sont encore engagées dans la compétition (1/8es de finale), mais deux d’entre elles amorceront leur match retour en ballotage défavorable : il s’agit du VFL Wolfsburg (vaincu 2-1 par le Shaktar Donetsk à l’aller) et de l’Eintracht Francfort (vaincu 3-0 par Bâle à l’aller).

Leur tâche sera encore un peu plus compliquée puisque les deux formations disputeront leurs rencontres respectives dans la peau des visiteurs, le 6 août prochain.

Dynamiques respectives

La révolution silencieuse des Loups

Pour sa première saison sous les ordres d’Oliver Glasner, le VFL Wolfsburg a terminé à une honorable septième place. A l’issue de la dernière journée de Bundesliga, les Verts se sont vus subtiliser leur 6ème place par le TSG Hoffenheim. Toujours est-il que les Loups restent encore en lice pour disputer les phases de poules de l’Europa League la saison prochaine, à condition de passer les deux tours préliminaires requis.

Autant dire que le programme s’annonce chargé pour Oliver Glasner et ses troupes, qui disputeront un match amical face au RB Leipzig le 30 juillet.

Si l’effectif se montre assez homogène et peut compter sur son buteur Wout Weghorst (16 buts en Bundesliga cette saison) ainsi que sur l’excellent Kévin Mbabu sur le flanc droit de la défense, il n’en reste pas moins que c’est cette même défense qui a posé problème aux Loups en fin de saison. La charnière Brooks-Pongracic n’a clairement pas convaincu, le VFL encaissant pas moins de 10 buts sur les quatre dernières journées du championnat…

De toute manière, c’est principalement le front offensif qui devra répondre présent pour que Wolfsburg poursuive l’aventure en C3, en raison de la défaite 2-1 à domicile lors du match aller.

Francfort : l’exploit ou rien

En ce qui concerne l’Eintracht Francfort, la marche sera encore plus haute. En effet, le 12 mars dernier, les hommes d’Adi Hütter s’étaient lourdement inclinés à domicile face à Bâle, sur le score de 3-0.

Il leur faudra donc réaliser un exploit pour espérer rejoindre les quarts de finale d’une compétition qui leur avait souri la saison passée, où les Aigles avaient atteint le carré final, défaits par le futur vainqueur Chelsea.

Problème : cette saison, l’Eintracht a globalement déçu, accrochant seulement la 9ème place en Bundesliga. Rien de bien comparable à l’épopée européenne de la saison précédente, qui avait vu le club allemand remporter l’intégralité de ses matchs de poules, avant d’éliminer entre autre l’Inter Milan et le Benfica.

L’irrégularité des coéquipiers de Filip Kostic ne présage rien de bon, dans une équipe qui avait perdu l’été dernier deux de ses cadres, à savoir Luka Jovic et Ante Rebic.

Quid de leurs adversaires ?

Le tsunami du Shaktar

Certes, la position du VFL Wolfsburg au moment d’aborder le match retour sera moins délicate que celle de l’Eintracht, mais les Loups auront affaire à un sacré client.

En effet, le Shaktar Donetsk s’est montré intraitable cette saison en Ukraine, s’octroyant rapidement une avance considérable sur ses poursuivants.

Et c’est à ne pas s’y méprendre : le club ukrainien est joueur, fidèle à sa philosophie depuis plusieurs saisons maintenant. Son entraîneur Luis Castro, formé à l’école portugaise, a une vision assez moderne et ambitieuse du ballon rond.

Lors de la phase de groupes de la Ligue des Champions, les Ukrainiens ne s’étaient guère montrés ridicules, accrochant le point du nul à l’Etihad Stadium ou encore en s’imposant sur la pelouse de l’Atalanta Bergame, deux équipes toujours en lice dans la compétition.

Il s’agit là d’une équipe qui aime avoir le ballon, habituée à faire face à des blocs regroupés en championnat. Wolfsburg devra donc se montrer particulièrement incisif sur ses séquences offensives pour espérer bousculer son adversaire, ce qui nécessitera évidemment un contre-pressing bien huilé.

Francfort s’attaque au mur suisse ?

Lorsque l’on évoque le football suisse, c’est souvent le nom du FC Bâle qui revient en premier, comme figure forte de ce petit championnat composé de dix équipes seulement.

Pourtant, depuis trois saisons maintenant, ce n’est plus Bâle qui jouit du statut d’équipe phare de sa ligue, détrôné par les Young Boys Berne.

Cette saison, les coéquipiers de Valentin Stocker ont stagné sur la troisième marche du podium, derrière le club de Berne et la surprenante équipe de Saint-Gall, entraînée par Peter Zeidler.

Avec un championnat se terminant le 3 août, le FC Bâle devrait se présenter dans un bon rythme au moment d’affronter l’Eintracht trois jours plus tard, ce qui ne sera peut-être pas le cas des Aigles.

Pour le coup, la reprise a plutôt souri aux Suisses, qui l’ont emporté face à leurs rivaux de Berne, et qui ont écrasé Saint-Gall sur le score de 5-0, avec seulement 35% de possession.

Francfort a largement les armes pour s’imposer en Suisse, surtout quand on connaît le niveau de jeu affiché en Europa League par les troupes d’Adi Hütter depuis la saison passée. Cependant, la lourde défaite concédée à l’aller dans le contexte délicat du début de la pandémie risque de fortement compromettre leurs chances de qualification.

Peu de déstabilisation en vue ?

En cette période d’intersaison inédite en raison de la crise sanitaire, il peut paraître délicat de concilier performances sportives et restructuration de l’effectif, le tout dans une certaine incertitude financière.

Habituellement, les clubs consacrent cette période de juillet-août à remodeler leur équipe, afin d’attaquer au mieux la saison suivante.

Wolfsburg et Francfort, à l’instar des autres écuries encore engagées dans les compétitions européennes, doivent donc à la fois se concentrer sur le court terme sportif, sans pour autant négliger un mercato ô combien crucial cette année.

Un risque existe cependant, à savoir celui d’être déstabilisé par des offres de transfert, alors même que les deux formations s’apprêtent à disputer des rencontres cruciales en peu de temps.

Du côté de Wolfsburg, on a observé peu d’agitation ces derniers temps. L’effectif est assez complet grâce aux renforts de l’été dernier, à commencer par Xaver Schlager et Kevin Mbabu, rapidement devenus des cadres.

En ce qui concerne l’Eintracht, c’est le poste de gardien de but qui soulève les interrogations depuis plusieurs jours. En effet, des rumeurs annoncent avec insistance Kevin Trapp sur le départ, lui qui s’était bien relancé en Allemagne après son départ du PSG.

Son contrat s’étend encore pour 4 ans, mais le prix de son salaire semble avoir convaincu sa direction de tout faire pour le céder, histoire de renflouer quelque peu les caisses du club.

Son numéro 2, Frederik Rönnow, pourrait ainsi être titularisé face au FC Bâle, lui qui a tout de même disputé 15 rencontres toutes compétitions confondues avec les Aigles cette saison, un chiffre plutôt flatteur pour un gardien remplaçant.

L’Allemagne en redemande

L’intérêt de cette édition 2019-2020 de C3 est d’autant plus élevé pour les clubs allemands puisqu’à compter des quarts de finale, tous les matchs auront lieu en Allemagne.

Quatre villes ont en effet été choisies pour cela : Duisbourg, Düssledorf, Gelsenkirchen et Cologne.

Cette organisation pourrait donc représenter un avantage pour les trois équipes allemandes encore engagées, même si les rencontres se disputeront évidemment à huis clos.

Surtout, une affiche 100% allemande est envisageable en quarts de finale, et elle opposerait l’Eintracht à Wolfsburg.

Mais avant même d’entrevoir une telle opportunité, les deux formations devront impérativement gagner leur match retour pour espérer faire partie des huit derniers prétendants au titre.

Pour le moment, c’est le Bayer Leverkusen, troisième et dernière équipe encore engagée en C3, qui aborde avec le plus de confiance la reprise de l’Europa League le 6 août prochain (à lire dans le prochain article).


Si vous avez envie de nous soutenir et de vous améliorer au football, vous pouvez jeter un coup d’œil à l’un de nos programmes d’entraînement :

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Read previous post:
F1 : Sans surprise, Mercedes caracole en tête

Après trois week-ends consécutifs, la Formule 1 prend sa première petite pause d’une semaine. Lors de ce premier round nous...

Close