Neurchibald de Tintin : quand les neurchis revisitent les œuvres d’art avec brio5 min read

Neurchibald de Tintin : quand les neurchis revisitent les œuvres d’art avec brio5 min read

Qu’est-ce qu’un neurchi ?

D’où vient le terme ?

« Neurchi » vient du verlan de « chineur ». Le neurchi est un groupe de la plateforme Facebook qui reprend des images « chinées » dans un but parodique, humoristique voire parfois de moquerie, généralement sur des sujets d’actualité. Cela reprend très largement la culture du mème sur les sites tels que Reddit ou 9GAG. Néanmoins, la spécificité d’un neurchi réside dans la thématique qu’il aborde. On peut retrouver des tonnes de neurchi, parfois classiques (Neurchi d’Harry Potter / Neurchi de Kaamelott), parfois pour un public niché (Neurchi de Pharmacie, Neurchi de How I Met Your Mother), parfois très spécifique (Neurchi de flexibilisation du marché du télétravail, Neurchi de Trébuchet).

Crédits : Neurchi de Kaamelott

À quoi ça sert ?

Un neurchi semble suivre deux objectifs principaux : le regroupement d’une communauté sur une thématique spécifique et la liberté d’expression sur la question de l’humour. La force d’un neurchi réside dans le fait d’être un groupe fermé sur Facebook, les personnes se sentent davantage protégées et peuvent laisser libre cours à leur imagination, l’humour noir y étant souvent accepté. Force est de constater que ces groupes fonctionnent, et que des communautés se forment, le tout dans la bienveillance et le respect des règles.

Les règles d’un Neurchi – Crédits : Neurchi de Trébuchet

La Coupe de France des Neurchis

Preuve de son succès, une Coupe de France du neurchi fut organisée début 2020. Si le vainqueur designé fut celui de Kaamelott, cette coupe a rassemblé presque 100 000 personnes sur les réseaux. On y a pu y découvrir de nombreux nouveaux talents tout au long de ces longs mois de compétition. Les neurchis se démocratisent sur Facebook et font vivre un réseau social qui est clairement en peine sur le public ciblé des moins de 25 ans. Les neurchis qui attirent un public résolument semblable à cette tranche d’âge sauront redorer le blason du réseau de Mark Zuckerberg. Du moins sur la scène française.

L’un des mèmes les plus déséquilibrés de la compétition – Crédits : Coupe de France des neurchis

Nos neurchis ont du talent : Tintin et l’Alph-Art

Parmi l’ensemble des neurchis qui fleurissent sur Facebook, un nous a attiré l’attention. Premièrement, car il s’agit d’une thématique qui me tient particulièrement à cœur mais aussi et surtout qu’il regorge d’une inventivité que très peu de neurchis possèdent. Nous sommes directement fixés, rien qu’au nom qu’il arbore : Neurchibald de Tintin. La contraction d’Archibald (prénom du Capitain Haddock) et de neurchi vous fait déjà souffler du nez.

Bien que la qualité des neurchis y soit présente, une nouvelle mode s’est emparée de ce neurchi depuis ce mois de mars. Les Tintinophiles se prêtent au jeu d’incruster des éléments de la bande-dessinée sur des œuvres d’arts, de la peinture à l’huile à l’aquarelle. Le résultat y est souvent bluffant. Mais il permet surtout d’évoquer l’histoire de l’art sous un autre prisme. Celui de la bande-dessinée Tintin, mais aussi celui de l’humour. Pour le comprendre, il faudra être un aficionado du reporter belge. C’est d’ailleurs ce qui fait la force d’un neurchi, un humour que tous ne peuvent comprendre.

La Chambre à Arles – Vincent Van Gogh
revisité par Josh (Neurchibald de Tintin)
Les Coquelicots – Claude Monet
revisité par Olivier Macquart (Neurchibald de Tintin)
Persistance de la mémoire – Salvador Dali
revisité par Uly Ferreira (Neurchibald de Tintin)
Les Moulins de la Galette – Auguste Renoir
revisité par Romain Bocquet (Neurchibald de Tintin)
Etang à Montgeron – Claude Monet
revisité par Martin Collet (Neurchibald de Tintin)

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Recomercredi : Her, une façon comme une autre de remédier à la solitude…

Dans un Los Angeles du futur proche, Theodore Twombly (Joaquin Phoenix), qui a du mal à se remettre de sa...

Fermer