Star Wars IX : l’ascension de la médiocrité7 min read

Star Wars IX : l’ascension de la médiocrité7 min read

Cet article contient des spoilers.

Je ne suis pas un habitué des salles obscures. Les deux dernières fois que je suis allé au cinéma, c’était pour Star Wars VII (2015) et une diffusion de M le Maudit dans mon cinéma local (en 2016). C’est dire l’événement que c’est pour moi !

Après deux épisodes décriés ou adulés (ça dépend du point de vue), L’Ascension de Skywalker est le dernier épisode de la trilogie terminant la saga autour de la célèbre famille.

Le poids reposant sur les épaules de ceux travaillant sur le film était donc énorme : conclure une des plus importantes séries du cinéma et de la culture. Tâche non-aisée après deux épisodes aux fondements très glissants.


Le résumé !

Palpatine est de retour, il prépare depuis un certain temps une flotte de destroyers, tous capables de détruire une planète entière. Rey va découvrir ses origines tandis que Kylo Ren devra choisir entre le côté obscur et le côté lumineux de la force.

Un scénario sans queue ni tête

Ma première question : mais quand est-ce que Kylo va se décider avec son casque ?

L’épisode 9 débute sur les chapeaux de roues, avec Ren qui tue des inconnus. Le début du film est déconcertant, bien trop rapide. Pas le temps de se poser, pas le temps de comprendre ce qu’il arrive à nos héros, l’action est à tout les coins de rue !

Trop de spectacle, les héros sont pressés et courent dans tout l’univers, la différence est notable avec les deux trilogies originelles ou le spectateur était souvent entraîné dans un rythme plus lent (notamment lors des scènes politiques).

Quelle délirante bataille finale ! Alors que régulièrement la Résistance est seule, là l’univers entier vient miraculeusement attaquer une flotte comme la galaxie n’en a jamais vue.

Luke, aussi, est devenu l’ombre de lui-même. Alors qu’il maîtrise la force d’une façon incroyable (notamment le fait de de sentir les choses), il a été incapable de trouver la dague sous le sable des galeries.

Résultat de recherche d'images pour "dagger star wars 9"

Les ricochets

Ridicule. Alors qu’atteindre la vitesse de la lumière est chose difficile, que Han Solo maîtrise par forte expérience du pilotage, Poe fait des ricochets les doigts dans le nez. Pourtant, Wikipédia résume très bien le ridicule de la situation :

Un mauvais calcul de cap peut s’avérer fatal, car si la trajectoire hyperspatiale se heurte à un champ gravitique trop puissant, comme celui généré par une étoile, le vaisseau est arraché à l’hyperespace et s’écrase dans l’obstacle.

Poe lui atterit entre des obstacles absolument dangeureux et risqués comme de villes ! Surprenant. De plus, les TIE Fighters suivent le Faucon alors qu’ils n’ont pas d’hyperpropulseurs.

Des personnages gâchés

Les personnages ont été massacrés. Alors que Kylo et Rey étaient une frontière floue entre Bien et Mal, tout cela disparaît ! Palpatine (qui sort de nul part) représente tous les Siths, méchants, et Rey, tous les Jedis, gentils. Ren, lui, meurt.

En parlant de Palpatine, pourquoi ce méchant a une descendance ? Pourquoi revient-il, sorti de nul part ?

Et Rey, quelle histoire ! Alors qu’elle était la preuve que la Force pouvait habiter n’importe être vivant, elle a été transformée en descendante de Palpatine. Rey était un peu comme le héros dans les jeux The Elder Scrolls : l’inconnu(e) parti de rien qui fini par être un héros.

Mais finalement non, c’est une Palpatine ! Et tout le monde le savait, n’est-ce pas Luke : « Tu es une Palpatine. Je le savais, et Leia aussi le savait. » Pourquoi ne pas lui avoir dit ?

Image associée

Parlons de Finn. Rose aimait Finn. Finn a aimé Rey, puis (probablement) Rose, puis Rey, puis Jannah ? Mais, au final est-ce que Rey aime Finn ? Probablement pas, puisque Rey embrasse Kylo dans une fin tire-larmes.

J’avais plus conçu Kylo Ren comme un ami, un “frère” de Rey que l’inverse. De plus, la relation entre Rose et Finn aurait pu être originale si exploitée. A propos des relations, je me demande comment Zorii Bliss, amie de Poe, a échappé à la destruction de sa planète.

Les personnages reposaient sur des symboles forts dans les deux premières trilogies, c’est moins le cas pour les trois derniers épisodes.

Un bon point : C3PO est super ! Le personnage est très fidèle, lourd mais attachant. J’ai personnellement bien aimé le coup du blocage de traduction de la langue Sith.

La mise en scène et le visuel

Au moins, le film offre des magnifiques plans de différentes planètes ! La planète Sith me donnait un étrange effet Harry Potter et les Reliques de la Mort. Les effets spéciaux sont beaux, notamment les moments où Ren et Rey sont connectés par la Force.

Néanmoins, la caméra change tout le temps de plan, de scène. Les combats sont un peu crispants par leur mauvaise orchestration (notamment dans le désert face aux Stormtroopers).

Les acteurs

Adam Driver joue bien mieux dans ce film que lors des épisodes précédents, sa palette d’émotions est plus large. Clairement un film référence pour l’acteur. Mais encore une fois, pourquoi porte-t-il et enlève-t-il son casque sans cesse ?

Résultat de recherche d'images pour "kylo ren"

Comme pour Driver, Daisy Ridley est plutôt un bon choix ! John Boyega n’a pas la chance de voir son personnage autant approfondi que les autres, mais il tient son rôle. Je n’ai pas vraiment aimé Oscar Isaac, mais bon chacun ses goûts.

Mes questions

Oui, ce film pose plus de questions qu’il ne résout de problèmes.

  • Comment un X-Wing noyé peut-il encore fonctionner ?
  • Qui sont réellement les parents de Rey ?
  • Sont-ils adoptifs ou biologiques ?
  • Comment Rey a-t-elle été conçue ?
  • Pourquoi le sabre jaune ?
  • Pourquoi ne pas avoir tué Chewbacca ?
  • Existera-t-il encore des Jedis après Rey ?
  • Pourquoi les fantômes Jedis, capables d’utiliser la force et d’interagir avec le monde, ne font rien ?
  • Comment s’est formée aussi discrètement et avec autant de personnes l’armée du Dernier Ordre ?
  • Qu’advient-il de cette armée ?

L’avis final

Cet épisode IX aura le mérite d’enfin mettre un terme a une saga épuisée jusqu’à la moelle. Alors que les 6 premiers épisodes avaient accouché d’un Univers Étendu formidable, Disney aura tout anéanti. Quel dommage de finir de cette façon la saga des Skywalker.

Les plus :

  • Le film est beau, on découvre des paysages fantastiques et des planètes grandioses qui rendent honneur à la saga.
  • Des effets spéciaux bien maîtrisés.
  • Les acteurs sont à la hauteur du défi lancé.
  • Kylo Ren, malgré l’aspect collé sur Vador, est plaisant.
  • Le massacre est enfin terminé.

Les moins :

  • Un scénario déroutant digne d’une parodie avec approximations scénaristiques et logiques évitables.
  • Personne n’a demandé le recyclage de Palpatine.
  • Des personnages atomisés avec des histoires d’amours fantoches, des liens parentaux étranges et une histoire tirée par les cheveux.
  • Désagréable sensation de voir une réédition des premiers films.
  • Trop de questions en suspens.

La note : 8/20

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Et si une Ligue des Champions scandinave avait existé ?

Aujourd'hui nous allons parler de la Royal League, compétition existant entre 2004 et 2007 durant laquelle les quatre meilleures équipes...

Fermer